Guillaume et sa méningerie

caisse de raisonnance…

2013-06-8
by iiome
0 comments

Une razia de vieux films

Au fil du temps j’ai réuni une petite collection de films en me demandant si j’aurais l’intérêt de les voir. Il y a toujours un navet américain monté d’effet spéciaux que je trouve plus attrayant.

Cette semaine avec le retour des soirées chaudes, en gardant la fenêtre ouverte, les bruits de la rue montant lourdement j’ai commencé.

Ci dessous je n’ai aucune ambition de crititque. Je pense même que tout a été écrit sur ces films

Soleil Vert (Soylent Green), 1973. La terre est surpeuplée. Les premières minutes en projection d’images posent la problématique. Je me demande même si ce style n’était novateur. Il y a quelque chose de magique dans la science fiction des années 1970. Les postes de télévision du futur sont cathodique et font ving centimètres. Les meubles ont des ornament partout. Les vêtements font croire à une hégémonie du style prolétaire bolchévique.

Les Sept Samourai, 1954. Ce film doit être la preuve que l’image et l’humour résiste au temps. Le film est long (deux heures vingt minutes) mais construit les personnage d’une manière poignante. Il n’y a pas une mort en noir et blanc dans ce film que je ne trouve poignante.

Un Violon sur le Toît, 1971. Je connaissait la comédie musicale et à force d’en fredonner des airs j’ai fini par trouver le film. Les images de campagne sont belles. L’humour de Tevye s’élève dans un art de vivre fasse aux événements qui font ploire. Impossible à connaître dans le film : Paul Michael Glaser (Starski)

The Breakfast Club, 1985. En fait je film pourrait être un navet je pense que la bande originale le rattraperait. Normalement j’ai du mal avec les huit clos dans la littérature comme dans les films. J’ai l’impression que ce huit clos est syntagmatique d’une époque.

Y Tu Mamá También, 2001. Je lui aurai donné dix ans de plus à ce film. J’adore le style de narration. Le son se coupe et une voix projette les personnes rencontré dans un futur pas forcément heureux. C’est magique.

2013-04-4
by iiome
0 comments

Le café et moi

Dans ma vie il y a certaines de mes meilleures qui se sont développées pendant que la dégustation de ce breuvage.

Je me souviens encore de l’achat de Sandrine de sa première machine Nespresso et de l’impression de grand luxe que ça dégageait. Pendant cette époque, influencé pas Giuliana, je faisais monter le café dans ma cafetière italienne. Je suis d’ailleurs même parti au Japon avec cette cafetière.

Pendant toute ces années de consommation je n’en ai jamais ressenti un seul effet.

Depuis un an j’ai l’habitude de me faire une théière le matin pour commencer la journée. Surtout quand je reste chez moi de travailler.

Hier j’ai eu envie de reprendre des cafés… En en prenant trois dans la journée je suis resté dans debout dans mon lit jusqu’à trois heures du matin. C’est bon pour la productivité mais j’en suis venu à me demander si j’allais grincer des maxillaires.

2013-03-4
by iiome
0 comments

Pomodoro

Aujourd’hui j’ai fait un retour sur la méthode Pomodoro pour mieux inspecter mes journées.

Je suis assez ravi de la méthode qui permet mieux de prendre conscience du temps qui passe sur une tache et m’a permis de mieux données des priorités dès le matin.

Par contre je trouve pénible de cumuler un GTD avec le log de Pomodoro et je cherche encore une solution intermédiaire. Le GTD reste pour moi la meilleure manière de collecter toutes les tâches à faire et de se libérer l’esprit.